Rocaille et Rococo

Inventés par les ornemanistes Oppenord, Meissonier et Pineau, les ornements Rocaille sont des éléments clés du style Régence et du style Louis XV. Des coquilles et végétaux envahissent ainsi la décoration, se métamorphosant selon les caprices du rêve en des formes abstraites et mouvementées.

Les ornements Rocaille sont ainsi l’expression française, dans les arts décoratifs, de l’exubérance de la fin du Baroque dans toute l’Europe. Au XIXe siècle, les historiens d’art forgeront un nouveau terme à partir de « Baroco » et de Rocaille pour désigner cette esthétique européenne du XVIIIe siècle : le Rococo.

Rocaille ou Rococo, les objets aux formes capricieuses dans le goût du style Louis XV peuvent souvent être qualifiés des deux. Plus précis cependant, on préférera parler de Rocaille pour les ornements asymétriques, évoquant des formes naturelles. Ces formes oniriques ont continué de séduire au XIXe siècle comme en témoigne le succès de François Linke et Léon Messager, pour ne citer qu’eux. Enfin, l’Art Nouveau également retiendra les leçons de ces lignes mouvementées.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire