L’Orientalisme

Lié à l’actualité politique avec l’effondrement de l’Empire Ottoman et l’expansion coloniale, l’Orientalisme se développe au XIXème siècle et se manifeste par un engouement sans précédent pour les contrées lointaines.

D’abord largement présent en littérature et en peinture, l’Orientalisme, grâce aux Expositions universelles, ne tarde pas à investir l’architecture ainsi que les arts décoratifs, et apporte un certain renouveau des formes et des motifs aux céramistes et aux verriers notamment, tels que Théodore Deck et Philippe-Joseph Brocard. Les maisons Barbedienne et Christofle seront les parangons parisiens de cet Orient rêvé.

L’onyx devient par ailleurs, suite à la redécouverte des carrières en Algérie, un matériau privilégié, que Charles Cordier, surtout, exploitera. Si les décors sont parfois fantasmés et aux multiples inspirations, les artistes mettent toutefois un point d’honneur à reproduire voire rivaliser avec les techniques traditionnelles.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire