Marie-Antoinette, Reine de France

Fille de l'empereur François Ier et de Marie-Thérèse d'Autriche, Marie-Antoinette (1755-1793) quitte à 14 ans la cour d'un des plus puissants royaumes d'Europe pour s'unir au Dauphin de France. Alors qu'elle est âgée de 18 ans, en 1774, Louis XV meurt et la dauphine est proclamée reine de France aux côtés de Louis XVI. Son règne sera d'une importance considérable notamment pour l'Histoire des Arts.

S'adaptant avec difficulté à la rigoureuse étiquette versaillaise, Marie-Antoinette a la tâche de divertir la cour. Elle organise de nombreuses pièces de théâtre et de multiples bals qui sont connus pour leur extravagance et leur faste étincelant. Amoureuse des arts, elle place sous sa protection de nombreux artistes comme l'ébéniste Riesener ou l'artiste-peintre Élisabeth Vigée-Lebrun. La reine donne le LA en matière de mode. Celle-ci inspire la création d'innombrables meubles et tentures et exige des aménagements selon ses goûts ; le Hameau est ainsi construit dans le parc du Château de Versailles afin de répondre à son envie de mener une vie plus intime. Son influence est telle qu'il serait sûrement plus adéquat de parler de « style Marie-Antoinette » que de « style Louis XVI ».

Cependant, la jeune reine est très vite impopulaire, notamment parce qu'elle refuse de suivre l'étiquette et les obligations de sa fonction. Bien que le coût de ses dépenses soit exagéré par le peuple, on l'accuse de dilapider les deniers publics et c'est là ce qui entraînera sa chute.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire