Marbre Sarrancolin Fantastico

Les carrières de marbre Sarancolin se trouvent dans les Hautes Pyrénées de part et d'autre d'une vallée : la Neste d'Aure. Trois carrières y sont encore en activité aujourd'hui, exploitant la même veine géologique.
Le marbre Sarrancolin est une brèche multicolore, assez homogène, constituée de fragments calcaires gris cristallins dans un ciment rouge sang de bœuf avec des éléments roses, couleur chair et de nombreux fossiles. Les marbres de Sarrancolin présentent donc des motifs flammés de couleur rouge mais la variété de Sarrancolin Fantastico présente un faciès à dominante rose-beige.
C'est un mélange de fragments de couleurs crème, jaune, rose, gris et verdâtre. Des veinages rouges et des calcites blanches animent la surface de ce marbre. Ce marbre, appelé aussi marbre Sarrancolin Opéra Frantastico est extrait de la carrière d'Ilhet sur la commune de Sarrancolin.

Si les carrières de cette vallée sont exploitées depuis l'antiquité, c'est sous l'impulsion du Roi Soleil Louis XIV qu'elles connaissent leurs heures de gloire. Elles sont nommées « carrières royales » à partir de 1692, et on commande des marbres de Sarrancolin pour les décors du château de Versailles et du Trianon : d'avril 1686 à septembre 1689, arrivent à Paris quarante blocs de Sarrancolin pour les chantiers royaux.
C'est d'ailleurs dans un marbre Sarrancolin Fantastico qu'a été réalisée la cheminée ornant la chambre de la Reine Marie Lecszinska au Château de Versailles.

Sous Louis XV également, c'est encore un marbre de Sarrancolin qui est utilisé pour réaliser la grande cheminée du Salon d’Hercule. Marbre précieux et aux couleurs inédites, cette pierre a été utilisée à toutes les époques pour les sols, les revêtements muraux, les cheminées anciennes et le mobilier. On peut d'ailleurs observer une belle cheminée en marbre Sarrancolin Framboisé provenant du Grand Salon du château d'Abondant et conservée au Louvre. Le marbre Sarrancolin Fantastico est aussi présent dans le décor du château de Fontainebleau, dans le décor du Casino de Monte-Carlo, il est utilisé pour les bases des tombeaux de Vauban et Turenne aux Invalides.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire