Marbre Bleu Turquin

 

« Mes yeux, accoutumés aux lits étoilés (...), aux bronzes dorés et aux marbres bleu turquin, regardaient avec une sorte de terreur les grands bahuts sculptés » 
- Victor Hugo, Alpes et Pyrénées, 1885, p. 110

Le bleu Turquin est un marbre provenant d'Italie où on l'appelle aussi Bardiglio (bardiole) qui a pour particularité de changer de couleur sous l'action d'une forte chaleur. Ce beau marbre gris-bleu aux stries blanches et noires existe en deux variétés. Il existe une variété foncée et une variété claire, dite pâle. Celle ci a été particulièrement appréciée sous le règne de Louis XVI et durant le Premier Empire. En effet son caractère sobre se marie très bien avec le mobilier de style néoclassique.

Pour les cheminées, il est souvent accompagné de motifs de bronze. On notera un superbe exemple de son utilisation au Petit Trianon de Versailles, dans la salle à manger. Les plus beaux marbres bleu turquin sont extraits des carrières de Seravezza, non loin de Carrare. On l'extrait aussi en France dans l'Allier, l’Ariège, le Languedoc, les Pyrénées et en Haute Garonne. Particulièrement apprécié pour le mobilier (dessus de consoles, commodes…) il est aussi utilisé pour des pièces d'architecture plus importantes comme des balustres (balustrade du chœur de l’Église Saint-Sulpice à Paris) ou des maîtres-autels (cathédrale d'Amiens, cathédrale de Sées par exemple).

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire