L’Exposition Universelle de 1873 à Vienne



En 1873, c’est à Vienne que se tient l’Exposition Universelle, voulue par l’empereur François-Joseph Ier afin de promouvoir les échanges internationaux en Autriche-Hongrie. Vienne devient en effet une capitale artistique et culturelle à la suite de cet événement culturel majeur, qui surpasse les précédentes expositions par ses dimensions gigantesques.

La France s’y distingue en particulier pour ses artistes, et en particulier ses fonderies d’art et céramistes dans les arts décoratifs. La maison Marchand y fournit une banquette ronde au centre de laquelle fonctionne une petite fontaine bordée de plantes, dessinée par Eugène Piat. Les prix d’Honneurs sont décernés à Barbedienne, Christofle, Durenne, les manufactures de Sèvres et de Saint-Gobain, et Théodore Deck.

Ce dernier expose de belles faïences empreintes de Japonisme, ce que fera par la suite la grande maison Zsolnay d’Autriche-Hongrie, présente pour la première fois à l’Exposition. La découverte du Japon se poursuit en effet, le public découvrant un jardin japonais orné de bonzaïs, où flottent des poissons de papier.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire