Les plaques de cheminées

En fonte de fer, placée au fond de la cheminée, qu'est-ce que la plaque de cheminée ?
Appelée « Contre-Coeur » dans certaines régions de France, cet accessoire de cheminée a pour but de renvoyer la chaleur du foyer vers la pièce et d'éviter que celle-ci ne se perde dans les murs. On imagine les grandes plaques de cheminée des châteaux mais toutes les cheminées en possèdent une. Elles sont au cœur de la maison et leur importance n'est pas négligeable, en plus d'être un objet utilitaire, leur décor est un rappel familial, souvent elles sont ornées des armes de la famille.
Si le décor héraldique est le plus présent sur les plaques de cheminées, leur décor peut aussi avoir d'autres motifs : scènes mythologiques ou allégoriques, scènes militaires, figures humaines ou animales. Autour du motif principal on peut souvent voir un décor secondaire.

Les plus anciennes plaques datent du milieu du XVème siècle mais leur usage ne se développe qu'au cours du XVIème siècle avec une forte production au cours du XVIIIème siècle.
Pendant la Révolution Française, un décret ordonne la destruction des plaques de cheminées, à cette époque posséder une plaque ornée d'attributs royaux suffit à rendre son propriétaire suspect et l'envoyer à l'échafaud. Afin de les sauver (et de se sauver) un grand nombre de plaques sont alors retournées dans le foyer de la cheminée.
Les plaques connaissent un certain engouement au cours du XIXème siècle et un grand nombre de plaques anciennes sont alors rééditées. Aujourd'hui on trouve des plaques du XVIIIème siècle assez exceptionnelles et en bon état, mais on trouve aussi de belles rééditions datant du XIXème ou du XXème siècle (il y a assez peu de plaques d'édition depuis le Second Empire).

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire