L’Égyptomanie

L'Egyptomanie est un phénomène cyclique dans l'histoire de l'art occidental, qui influenca aussi bien la Rome antique que la Renaissance et ses cabinets de curiosité, ou encore le cinéma des années 50.

Ce style envahit les arts décoratifs en France principalement au début du XIXème siècle suite à la Campagne d’Égypte de Bonaparte (1798-1801). L'art des pharaons et la naissance de l'Egyptologie fascinent alors voyageurs, artistes et collectionneurs.
Souvent assimilé au style Empire le vocabulaire ornemental de l'Egyptomanie se compose de feuilles de palmier, de sphinx et autres disque solaire ailé. Ces symboles se trouvent sur les objets égyptiens arrivant au musée du Louvre grâce à Champollion.
Au cours de ce siècle l'Egyptomanie touche toutes les formes de création de l'Opéra Aïda aux peintures de style Pompier, en passant par le mobilier, les cheminées mais aussi les arts décoratifs. Les formes de l'Egyptomanie oscillent alors entre la rigueur documentaire et une certaine fantaisie qui n'a plus rien à voir avec l'antiquité.

En 1922, en pleine domination du style Art Déco, la découverte de la tombe de Toutânkhamon relance la mode. Prenant le relais des grandes institutions muséales, le cinéma des années 1950, met en scène sujets bibliques et sujets antiques dans le style de l'Egyptomanie. Cette fascination se poursuit jusqu'à nos jours, voir par exemple la pyramide au cœur du musée du Louvre (1989) ou celle du Luxor Hotel à Las Vegas en 1993.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire