Le style Empire

Lorsque Napoléon Bonaparte devient Empereur en 1804, l'art connaît une nouvelle impulsion. Afin de se légitimer, Napoléon a besoin de renouer avec le faste l'Ancien Régime mais tout en suivant un nouveau modèle, plus épuré. C'est vers l'Antiquité qu'il va se tourner et les décors de la Rome Républicaine ainsi que le vocabulaire ornemental de l'Egyptomanie vont être largement exploités : sphinx et shpinges, lions, aigles, cygnes, abeilles, étoiles, palmettes, lyres et bien sûr le « N » entouré de lauriers, initiale de Napoléon sont les motifs que l'on retrouve le plus dans ce style.
Aux formes simples, droites et épurées  sont associées des matériaux précieux, et l'on emploie alors marbres et pierres dures comme le porphyre, la malachite et le lapiz-lazuli pour la réalisation d'objets d'art et de grand monuments.

 Sous l'impulsion de Percier et Fontaine, architectes et ornementalistes de l'Empereur, les ébénistes comme les frères Jacob imposent un style officiel établi : les meubles sont monumentaux, assez massifs, de forme parallélépipédiques. L'acajou est le bois les plus privilégié. On voit alors l'émergence de nouveaux meubles comme le lit bateau, l'athénienne ou la psyché. Les piétements des meubles sont souvent en griffe ou en sabre, on retrouve d'ailleurs ce motif de la griffe sur les sabots de cheminées de style empire. Celles-ci sont souvent réalisées dans de jolis marbres, assez rares. A leurs lignes droites et assez peu sculptées, sont souvent associées des décors en bronze (dorés ou patinés) plaqués sur le marbre, reprenant des motifs végétaux, antiques ou liés à l'Egyptomanie.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire