La Reine Marie Leczinska (1703-1768)

Le 5 septembre 1725, la Princesse de Pologne Marie Leczinska (1703-1768), devient Reine de France (1275-1768). Cette nouvelle Reine est réputée laide, stérile et manquant d'esprit. Cependant le début du mariage est heureux et donnera naissance à 10 enfants en 8 ans.
Fatiguée de ces nombreuses grossesses, Marie Leczinska fermera sa chambre au Roi et commenceront alors le bal des Maîtresses royales : Les Mailly, la Pompadour et enfin la du Barry. Les nouvelles conquêtes du Roi, intrigantes, sont à l'opposée du caractère de cette Reine qui n'a pas grandit à la Cour de Versailles. Malgré ses infidélités elle lui reste dévouée.

C'est une femme de bonne éducation, très sensible à l'art et la musique. Le peuple la surnommait « la bonne reine » à cause de sa philanthropie, sa bonté et son infinie générosité envers les indigents. Au XVIIIeme siècle, nous sommes avant l'apparition de la photo, les portraits royaux avaient comme principale fonction de faire connaître le visage des monarques, ils étaient la représentation de la monachie. Les artisans en réalisaient des copies pour les particuliers sur différents supports : couvercle de tabatières, tableaux, sculptures sur panneaux de bois...

Au XIXeme siècle, la question de la Restauration du pouvoir monarchique et le goût pour l’historicisme a développé cette production d'objets figurant des portraits de monarques.
La Reine de France a été représentée à de nombreuses reprises dans des tableaux majestueux réalisés par des artistes célèbrent de leur époque. Ce fut notamment le cas pour :
- le Portrait de Marie Leczinska par Louis Tocqué (1696-1772), 1740, musée du Louvre.
- le Portrait de Marie Leczinska, Reine de France par Jean Baptiste Van Loo (1684-1745), vers 1725, Musée des Châteaux de Versailles et Trianon.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire