La Maison Lorin de Chartres


Active à Chartres depuis 1869, la maison Lorin est une manufacture de vitraux emblématique ayant réalisé de somptueuses compositions pour de nombreuses églises à travers la France et à l'étranger (New-York, Vienne, Saïgon, Jérusalem, etc). De pères en fils, trois générations de maîtres verriers y ont perpétué un savoir faire d'une exceptionnelle qualité. Nicolas Lorin (1833-1882) puis sa veuve Marie Françoise Dian, Charles Lorin (1866-1940) et François Lorin (1900-1973) se sont ainsi succédé, et la maison est tenue depuis 1973 par Gérard Hermet et Mireille Juteau.

Véritable sauveur de l'art du vitrail qui menaçait de se perdre, Nicolas Lorin s'est entouré d'artistes talentueux pour mener à bien ses œuvres, notamment le peintre néoclassique Charles Crauk. Alliant plusieurs techniques d'émaillages, de gravure et de peinture, il obtient des effets saisissants, unissant de vives et chaleureuses couleurs à des détails délicatement peints.

Souvent à l'origine d'un à cinq vitraux dans les églises, d'autres comme Sainte-Anne d'Amiens, Saint-Denis de Toury, Saint-Aubin d'Houlgate, ont insisté pour avoir des séries de plus de dix de ces fabuleuses créations. Certaines œuvres sont inscrites aux monuments historiques, comme le Saint Saturnin de l'église Saint-Aignan de Chartres, ainsi que l'atelier de Chartres lui-même, dont une partie du matériel originel est conservé sur place.


Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire