La Maison Barbedienne

Active de 1839 à 1954, la fonderie de Ferdinand Barbedienne s’est imposée au milieu du XIXe siècle comme l’une des plus prestigieuses en France, si ce n’est la plus grande. Grâce au procédé de réduction des sculptures inventé par Achille Collas, la société diffuse des copies parfaites de célèbres statues antiques ainsi que l’œuvre des meilleurs artistes du temps.

Célébré pour ses éditions de statues en bronze, Ferdinand Barbedienne ambitionne aussi de diffuser l’art par les objets du quotidien et s’implique ainsi dans les arts décoratifs. Il s’entoure de l’ornemaniste Constant Sévin et de l’émailleur Alfred Serre ; de cette collaboration naîtront des pièces d’exception admirées aux Expositions Universelles et prestement acquises par les institutions.

Nommé président du Comité des industries du bronze en 1865, Barbedienne est salué pour avoir réalisé le rêve dixneuvièmiste d’une alliance de l’art et de la science. La production gigantesque de la Maison Barbedienne laisse des œuvres d’une qualité parfaite aux références historiques et raffinées.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire