La fonderie d’Art du Val d’Osne

La technique de la fonte d'art connaît son apogée durant la seconde moitié du XIXème siècle. Moins cher et plus légère que le bronze, elle permet une large diffusion de sculptures monumentales de qualité. On l'utilise principalement pour la statuaire de jardin, les équipements urbains ou encore les fontaines.

En 1835, Jean Pierre Victor André, inventeur de la fonte de fer d'ornement, ouvre une fonderie d'art ayant pour nom la « fonderie d'art du Val d'Osne », ses ateliers étant installés au Val d'Osne, en Haute Marne. Elle devient très rapidement la plus importante production de fonte d'art en France. La fonderie collabore avec des artistes célèbres de leur époque : Albert Ernest Carrier-BelleuseMathurin Moreau (actionnaire dans l'entreprise) ou James Pradier.

Au cours des différentes Expositions Universelles et de l'Industrie elle recevra fréquemment de nombreuses récompenses. Sa participation est particulièrement remarquée au Crystal Palace en 1851 et à l'Exposition universelle de 1900. Ses productions les plus célèbres sont inscrites dans le paysage urbain parisien : les Fontaines Wallace et les entrées de métro d'Hector Guimard dites « Édicule Guimard » 

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire