Jules Allard et Fils

Fondée en 1832 par Célestin Allard, la Maison Allard est d'abord spécialisée dans l'ébénisterie et la tapisserie avant de développer une activité de tapissier-décorateur proposant des aménagements intérieurs complets pour une clientèle de luxe. La firme participe aux Expositions Nationales de 1844 et 1849 et commence à connaître une renommée importante lorsque une succursale est ouverte à Bruxelles.

En 1860, le fils de Célestin, Jules Allard, prend la direction de l'atelier et connaît un vif succès, notamment à l'international. En 1875, lorsqu'il s'associe avec ses deux fils, la Maison Allard prend le nom de « Jules Allard et Fils » ; c'est sous cette dénomination que la société sera connue de l'autre côté de l'Atlantique.

La firme est repérée lors des grandes Expositions Universelles, en particulier lors de celle de 1878 ayant lieu à Paris. Allard y remporte une médaille d'or et devient Chevalier de la Légion d'Honneur. C'est à cette période que Allard rencontre le décorateur anglais Richard Morris Hunt qui lui ouvre les portes des demeures des grandes familles des États-Unis. Grâce à ces commandes, Jules Allard a l'opportunité d'ouvrir une succursale à New York en 1885 ; il peut ainsi réaliser les décors somptueux des maisons des Vanderbilt ou de Berwind à New York et Newport.

Une de ses réalisations majeures et grâce à laquelle sa renommée fut complète est le décor intérieur de Marble House, « cottage » d'été de Alva et William Kissam Vanderbilt à Newport.

Pour Edward Julius Berwind, il dirigea l'important chantier de décoration de son hôtel particulier sur la Cinquième Avenue de New York et conçut la monumentale cheminée sculptée par Louis Ardisson et présentée sur notre site internet .

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire