Exposition à la Galerie Marc Maison : un exceptionnel ensemble mobilier réalisé par Moïse Michelangelo Guggenheim pour le Palazzo Papadopoli de Venise entre 1874 et 1881



Redécouverte majeure pour l'histoire du mobilier italien du XIXè siècle, la Galerie Marc Maison présente en exclusivité mondiale cet ensemble mobilier complet comprenant 14 pièces dont cette sublime Crédence en noyer sculpté à l'occasion d'une exposition unique au sein de sa nouvelle galerie du Marché aux Puces de Paris Saint-Ouen.
Sous la direction du décorateur et antiquaire Moïse Michelangelo Guggenheim, le Palazzo Papadopoli de Venise appartenant aux frères Aldobrandini-Papadopoli fut entièrement réaménagé entre 1874 et 1881. Là, Guggenheim va se servir du langage décoratif de plusieurs époques différentes, de la Renaissance italienne jusqu'aux règnes de Louis XIV à Louis XVI, en meublant chaque pièce dans un style bien déterminé. C'est ainsi que le Salone Delle Quattro Porte, grand salon de réception du Palazzo, reçut un décor d'exception inspiré du XVIè siècle vénitien notamment grâce à cet ensemble mobilier sculpté par le Stabilimento d'Arti Decorative e Industriali dont Guggenheim était le directeur.

D'une qualité exceptionnelle, ces meubles en noyer finement sculptés permettent de faire la grande redécouverte d'un artiste unique qui a fait la fierté de Venise à l'échelle internationale. Véritable coup de maître, cette réalisation à la qualité rarement égalée, atteignant les sommets de l'art décoratif du XIXè siècle, valut à Guggenheim une médaille d'or du Mérite pour la Science et les Arts remise par Louis II de Bavière.


Photographie d'époque du Salone Delle quattro Porte du Palazzo Papadopoli montrant une partie du mobilier réalisé par Guggenheim.


L'impressionnant style de Michelangelo Guggenheim est fondé sur la réappropriation de styles passés, remodelés selon son goût empreint d'une extraordinaire culture historique. Il peut plonger ainsi ses clients dans l'atmosphère aristocratique de glorieuses époques, ce qui séduit à travers toute l'Europe pour l'aménagement d'intérieurs entiers. C'est le cas du Palazzo Papadopoli, entièrement réaménagé par cet artiste étonnant.


Le vaisselier monumental provenant du Salone Delle Quattro Porte, Palazzo Papadopoli, Venise.


Guggenheim n'a pu qu'être inspiré par ce lieu hautement historique construit vers 1560 pour la grande famille Coccina, immortalisée par Véronèse, qui en a été propriétaire pendant plus de deux siècles. En 1748, le palazzo passe dans les mains des Tiepolo, dont sont issus l'illustre peintre Giambattista Tiepolo, et son fils également peintre, Giandominico, qui y réalise une partie de la décoration.
En 1864, les frères Nicolo et Angelo Aldobrandini-Papadopoli deviennent propriétaires du sublime palais. A la fois banquiers, industriels et parlementaires, ils lancèrent d'importants travaux de réaménagement vers 1874-1875, si bien que l'on a pu dire que « le Palais Tiepolo du XVIè siècle a donné naissance au Palais Papadopoli du XIXè siècle ».


Cette entreprise fut menée par l'architecte Girolamo Levi et par le décorateur et antiquaire Moïse Michelangelo Guggenheim. Au premier échu le travail d'agrandissement et de modernisation du palais, au second la décoration intérieure. Guggenheim fit du Palazzo Papadopoli un parcours à travers les âges, conçu pour émerveiller le visiteur. Il s'est ainsi appuyé sur la riche histoire du lieu pour la faire revivre : il donne à chaque pièce le faste d'une époque différente, du Quattrocento au XVIIIe siècle, dans une harmonie pourtant réussie. Ainsi, le « Salone delle Quattro Porte » nous transporte dans l'atmosphère érudite de l'humanisme vénitien du XVIè siècle.


L'exposition de l'ensemble mobilier provenant du Salone delle Quattro Porte du Palazzo Papadopoli de Venise se tiendra du 17 mars au 15 mai 2017 à la Galerie Marc Maison, Marché Cambo, 75 rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen (Puces de Paris).
Toutes les informations sont sur notre site Internet : www.marcmaison.com/expo
Téléphone : + 33 (0)6 60 62 61 90
Le Palazzo Papadopoli sur le Grand Canal de Venise.

Le catalogue de l'exposition

 
 

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire